search instagram arrow-down

Abonnez-vous gratuitement

Chaque jeudi vous recevrez notre lettre d'info avec les derniers articles mis en ligne.

Suivez-nous

Contact rédaction

Tél: 07 69 80 97 95

Courriel: ingapmag@gmail.com

 

Abonnez-vous gratuitement

Chaque lundi vous recevrez la lettre d'info avec les derniers articles.

Contact rédaction

0769809795

Suivez-nous

Mentions légales

Archives

Par Aurore Althen

Le rougequeue noir est le premier. D’après les sites spécialisés en ornithologie, il devrait commencer à chanter aux environs de 4h50 du matin, si ma mémoire est bonne.

Rougequeue noir derrière la Cathédrale Saint-Arnoux (L.A)

Le rouge-gorge et le merle devraient lui emboîter le pas peu après, mais dans les airs du centre-ville je n’entends point de rouge-gorge ni de merle, le manque de couvert végétal semble leur faire défaut…

Le rougequeue lui, se contente aisément d’un couvert de toitures, et c’est toutes les nuits, même celle-ci où tombe pourtant la pluie, que je l’entends chanter dans les heures les plus avancées si mes oreilles sont éveillées. Au début je n’y ai pas cru, c’était trop tôt. Je me suis demandée si mon heure était bien la bonne, et puis s’il n’y avait pas une question de  »période horaire » dans cette histoire… Parce que moi c’est dès 3h30 du matin que je l’entends ce rougequeue noir ! 

Merlette sous la pluie (© copyright L.A)

Les ornithos parleraient-ils en heure d’hiver ?? Mes réflexions me soufflent que ce ne serait pas très logique, puisque c’est, me semble-t-il dans nos contrées, seulement en période estivale que nous parviennent ces mélodies flûtées et qui grésillent au départ comme un décryptage radio, un peu comme les sons des ondes qui devaient paraître en temps de guerre et qui poussaient l’oreille aux aguets avant l’apparition d’un message important (du style  »les carottes sont cuites, je répète… »)…

Chants à partir de 5 minutes 20

À moins que les passionnés prennent en compte le tout début de la période de chant, qui commence alors peut-être en amont de notre impatient changement d’heure printanier de la fin mars… Qu’ils parlent en heure solaire me semble moins probable puisque le décalage que j’observe se distingue seulement d’une bonne heure, et non de deux. Quoi qu’il en soit c’est un fait avéré, dès 3h et quelques du matin en heure d’été, les esprits qui ne se trouvent pas abandonnés aux bras de Morphée peuvent se délecter d’un concerto de rougequeue noir sur nos bourgs urbanisés, à condition bien sûr d’avoir les fenêtres ouvertes ! Un peu plus tard, lorsque vous ouvrirez les volets, ce seront sans doute les hirondelles et martinets que vous verrez voler au-dessus des immeubles et qui perceront l’air de leurs cris aiguisés.

Vol de martinets à Gap (© L.A)

Aurore Althen

Print Friendly, PDF & Email